Header image  
Chambres d'Hôtes & Deumeure Naturiste  
line decor
 
line decor
 
 
 
 

   
Odile et Serge, notre parcours.

Après 10 ans d’hôtellerie à Rouen (Hôtel de Lisieux – Groupement « Citôtel » - Guide Rouge ), il nous a paru nécessaire de mettre un terme à ce travail qui semble facile, mais très contraignant car 24/24. Nous avons profité de cette pause pour réaliser un projet que nous avions en gestation depuis 12 ans : Un Tour de France à Pied. Lors de la réalisation de ce périple, c’est le mode d’hébergement en chambre d’hôtes que nous avions privilégié qui nous a enchanté et conquis. Mettre en place ce produit, tant qu’à faire, sous des cieux plus cléments, a été notre leitmotiv. Nous connaissions le Var et ses criques naturistes depuis 1970 et il était logique de s’installer ici.

 

Le petit mot d'Odile

Passionnée de jardins, j’adore les fleurs et réalise de nombreux concepts décoratifs (plâtres,  bétons-cirés, enduits à l’ancienne). Avec Serge, nous adorons les balades sportives à pied, les voyages découverte sans structure stricte, un petit coté aventurier et enfin la cuisine est un de mes hobbies favoris.


 

L'année 2013

Elle sera d'une grande satisfaction. J'ai obtenu le prix d'excellence au Concours départemental des Villles et Villages Fleuris "Chambres d'Hôtes - Jardins d'exceptions" du Conseil Général du Var.

C'est l'aboutissement de 8 années de travail. Oui, nous avons commencé dès 2005 les diverses plantations qui permettent à l'heure actuelle de profiter d'une propriété harmonieuse et installée. Ces plantations ont été pensées dès l'origine en vue d'avoir les isolations visuelles obligatoires à une nudité privée de chaque instant. Le respect d'un environnement très proche en milieu naturel et notre isolation par rapport au voisinage et à la route s'est fait simplement, logiquement..

 
Celui de Serge

Passionné de sport, dès 1975, pionnier du Delta-plane en France, adepte et passionné de rugby, de triathlons L D, et tout ce qui concerne l’endurance. Je suis un fan d’aventures sportives de préférence en solitaire, défis sportifs extrêmes, survie, montagne, voile. Mon bâton de maréchal a été de réaliser un Triple Ironman (11,4 kms de natation, 540 kms de vélo et 126,600 kms de course à pied) en 50 h 52 minutes au Fontanil-Cornillon (38) les 26, 27 et 28 juin 1998, sans grande préparation et sans séquelles. Aussi à mon actif 3 "Paris-Brest-Paris" (91,95 et 99) en moins de 76 heures.

Je suis auteur d’une analyse sur la dualité : physique et  mental. Je reste quelqu’un d’extrêmement nature.

Dans le sport, comme dans la vie, je résume mon éthique par ceci : « Tricher, c’est d’abord tricher avec soi-même ».

L'année 2012

Elle restera pour moi l'année de mes "6 jours"

En effet, j'ai participé, en catégorie Marche, aux "6 jours d'Antibes" du 3 au 9 juin.

Pour ma première participation, ces 144 heures (jour et nuit non-stop) de marche à pied jusqu'à plus soif, fut une immense preuve de force mentale l'emportant et dominant les multiples douleurs physiques. Sans vraiment forcer, je me classe 5éme sur 15 marcheurs et 67éme au Scratch (coureurs et marcheurs confondus - ne pas lire "con-fondus") sur 118 au départ. 1606 km d'entrainement sur 7 mois.

Ma distance parcourue de 481,618 km (95h11 de marche pure et 48h49 de sommeil, repas, douches, toilettes, soins, etc.). est le résultat d'immense difficultés et de facultés physiques gérées à l'économie. Je suis très satisfait qu'aucun plus âgè que moi soit devant et que 42 coureurs aient fait moins bien ... mais en courant;

Après la 3éme nuit, ce ne fut plus un jeu, mais une lutte ..... âpre ..... interminable .....franchement "INHUMAINE" mais paradoxalement ... c'est ce qui en fait toute la valeur.

Il faut être véritablement un vrai "Guerrier" pour tenir.

En conclusion ces 144 heures furent, malgrè les souffrances, les doutes, la fatigue, les douleurs, un formidable voyage intérieur ... et ........ Ce n'était pas de l'effort pour rien. Si intérêt, un compte-rendu complet (17 pages) est disponible sur demande.


Année 2014
Pour me prouver que ma performance de 2012 n’était pas un hasard, j’ai refais les « 6 Jours de France » cette année (du 19 au 25 octobre) à Privas. Je réalise une distance quasi-équivalente de 477,957km. La tempête violente que nous avons subit constamment pendant 60 heures n’a pas facilité les choses. Le bilan global en reste hyper positif : osmose, ambiance, leçon d’humilité, de courage, etc. Un des secrets pour réussir c’est d’être capable de détruire l’homme qui est en soit pour le transformer uniquement et seulement en un simple marcheur proche de la nature animale. Pour 2015, le Paris Brest Paris (mon 4ème ?) est en point de mire.     

 

Notre Tour de France à Pied

Nous avons réalisé en 2001 un Tour de France complet et intégralement à Pied, en autonomie totale, sans utiliser d’autre moyen de transport quel qu’il soit (sauf le bac de Royan et celui du Cap Ferret). Nous entendons par autonomie totale, le transport de tout le matériel nécessaire à la vie itinérante en bivouac ou camping sauvage ou homologué. Tout ceci à l’aide d’une remorque de notre conception baptisée « Tirette » et dont le poids moyen était d’environ 85 kilos. 5005 kms. Du 1er janvier au 3 août 2001 soit 214 jours (dont 21 jours de repos). Parcours : Rouen, Paris, Brest, Hendaye, Perpignan, Menton, Vesdun (centre de la France), Strasbourg, Dunkerque et retour à Rouen.

On ne ressort pas indemnes d’un tel périple et nous avons désormais une vision bien personnelle de notre Société.

Voila comment se déroule notre vie

Après la réussite de Tour de France à Pied, notre expérience acquise, nous avons un plus grand projet : Le Tour d’Europe à Pied. 19 000 km. 27 mois. L'idée générale est de ralier à pied, les unes après les autres, les 28 capitales de l'Union Européenne. Paris, Dublin, Londres, Luxembourg, Bruxelles, Amsterdam, Copenhague, Stockholm, Helsinki, Tallin, Riga, Vilnius, Varsovie, Berlin, Prague, Vienne, Bratislava, Budapest, Bucarest, Sofia, Athenes, Nicosie, La Valette, Rome, Ljublana, Zagreb, Madrid, Lisbonne et retour à Paris. La route entre ses 28 villes n'est pas définie et s'établira en fonctions d'une multitude de critères : le profil, la météo, le traffic, la forme, l'envie, etc. etc. Les 12 ou 13 passages maritimes indispensables se feront toujours sur la distance la plus courte en fonction des lignes régulières ou saisonnières existantes. Ils ne devront pas être l'occasion de raccourcir la distance terrestre.

Voila comment se déroule notre vie. Nous essayons de rester en limite de notre Société. Elle a été de « Consommation », puis du « Gâchis » et sera du « Renoncement ». Mais peut-être est-il trop tard ?.
Voila, vous savez quelques petites choses sur nous, et nous souhaitons que cela vous incitera à venir passer quelques temps au Mas de la Tour

 
Heureux ceux qui ne connaissent pas encore le Mas de la Tour ..... Ils ont devant eux des moments de plaisir intenses à découvrir ....